mardi 24 mai 2011

Trail des forts de Besançon...

Un we du côté de Besançon pour un magnifique trail...

Pour une fois, le déplacement ne nous semble pas trop long avec Sandrine. Moins de 4 heures pour se rendre à une épreuve du TTN! Le we s'annonce chaud, très chaud même, sachant qu'à l'Est de la France, ils annoncent les températures les plus chaudes.

Arrivés sur place le samedi midi, on en profite pour aller prendre notre dossard tranquillement avant d'aller repérer les ravitos... On y rencontre la bande de CJC, prêts à affronter les bosses du lendemain. Et toujours avec la bonne humeur.

J'y revois aussi et c'est ce qui fait le charme des déplacements, un ''touriste'' des Arcs avec qui j'avais couru durant un été. Il finira, et je le félicite, 7ème au scratch et second vétéran. Bravo Laurent.

J'aperçois un stand ZAMST et j'en profite pour aller échanger avec le responsable du stand, Gauthier. En effet, j'ai vu dans la semaine de la pub pour ces produits et j'aimerais en savoir plus. Après pas mal d'explications de sa part, il me propose d'essayer un modèle, le A1. Ironie du sort: il veut aussi que je l'essaie aussitôt en y mettant une paire de baskets qu'il a... Heu! ça ne va pas le faire. On dirait des A.... On en rigole finalement et me prête le produit pour aller faire un footing.

Après la prise du dossard, direction le parcours. Demain, il y aura ma course et celle de Sandrine. Je ne me fais pas de soucis. Elle est très pro là dedans. On trouve assez facilement le premier ravito mais le second s'annonce plus hard. Il va falloir qu'elle marche un peu. ça se jouera à quelques minutes près, mais bon, pas de panique.

Les autres ravitos sont trouvés assez facilement, même si pour le dernier point d'eau, elle va devoir refaire au moins 500m. Elle aura un peu de marge, mais bon. En tout cas, ça nous a fait une belle CO.

J'en profite, après avoir eu Antoine au téléphone, qui m'a donné des indications sur la fin du parcours, pour fair ela dernière bosse et voir un peu la fin...

Hé ben! sympa comme final. ça monte près de 250+ sur à peine 700/800m. ça va chauffer les cuisses.

Après 30' de footing, on rentre à l'hôtel car il commence à se faire tard. Gauthier repassera me voir et finalement, son produit m'a vraiment convaincu et il me prête une paire entière pour la course. Je le remercie et je pense qu'à l'avenir, je vais devenir fan de ce produit que je vous présenterai bientôt en détail.

Dimanche matin... Réveil à ... 5h15 quand même... Un p'tit déj tranquille, on prépare les ravitos... Sandrine est un peu stressée... lol

Direction le départ, qui ne se trouve qu'à 5' à peine... Je m'échauffe en compagnie d'Antoine et Thierry (encore un...) Lippi.

8 heures: enfin le départ...

On commence par se faire un tour du complexe sportif. Je suis bien entouré: Que des Asics Man... Je ne vais pas m'ennuyer, eux non plus...

Manu Gault prend la tête mais casse le rythme assez rapidement. Je prends la tête du groupe jusqu'à la première côte que j'effectue devant avec Manu Meyssat. On en profite pour échanger quelques mots sur Nono.

En haut de celle-ci, on se retrouve tout les deux. Je suis surpris car on n'a pas vraiment appuyé. Ils reviendront lors de la descente. Lors de la seconde bosse, ce sera la même chose et on arrive au premier ravito assez groupé. Je me sens vraiment très bien. Ravito éclair (Merci à ma p'tite Miss, très ponctuelle)... Et c'est reparti pour un tour. On se retrouve devant la 3ème difficulté et de nouveau, on se retrouve à deux, avec Manu. Derrière, ça lache vite. De toute manière, je ne compte pas rester avec tout ce monde et me sentir esseulé. Autant faire le rythme.

RTEmagicC_PXR_besancon_347_JPG

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Arrivé en haut, je reprends le rythme et on ne voit plus les poursuivants... C'est une bonne chose en fait...

Je me sens toujours très bien, mais après coup, je me rendrai compte que je ne me ravitaille pas trop... Sur l'ensemble du trail, je ne mangerai qu'un pâte de fruits... plus un gel et une 1/2 banane lorsqu'il sera un peu tard. Avec Manu, on en profite pour échanger un peu. Il me semble pas mal du tout. Facile en côte, mais je le suis quand même et sur le plat, je mène la majeure partie du temps. On arrive au ravito suivant et de nouveau, c'est assez rapide. Finalement, Sandrine a réussi à être là... Je ne doutai pas qu'elle soit absente.

On repart pour 8 km avant le prochain ravitaillement. Manu m'annonce que ça va monter pas mal. A ma surprise, je le suis toujours très bien, même sur la fin où la pente est assez sévère.

J'espère bien rester le plus longtemps possible devant, en espérant que l'on ait fait des écarts avec les poursuivants.

On nous a annoncé 1'45 au 20ème km. Avec la difficulté suivante, on sait que l'on a repris du temps et c'est avec 3'45 d'avance que l'on arrive au 27ème km. En repartant, mon bidon tombe et je suis obligé de faire demi-tour. Manu l'entend tomber et stoppe son allure. J'essaie de combler les 30 mètres d'écart avant la prochaine côte, mais avant de faire la jonction, ça remonte. Je me crispe un peu et le laisse partir. En haut de la difficulté, je l'aperçois devant et essaie de combler l'écart. Je reviendrai à quelques mètres de lui  vers le 30ème km avant qu'il ne reparte dans une côte.

Je commence à avoir chaud et au lieu de manger un peu, je m'efforce d'avancer. Jusqu'au km 37 et le dernier point d'eau, ça me semblera long. J'ai de plus en plus de mal à maintenir une bonne allure.

230795_10150185895281674_646291673_7335607_8087958_n

.

.

.

.

.

.

.

.

.

J'arrive au 37ème où m'attend Sandrine. Je prends une 1/2 banane et bois du coca. ça commence à être vraiment dur. Elle est bien entourée et je vois bien que d'autres m'observent pour voir comment je suis. Je repars pour la dernière partie que je connais. Je sais qu'il va me falloir gérer la côte. Si en haut, je suis toujours second, je sais que la fin sera roulante et que ce sera possible.

Malheureusement, j'ai beau m'alimenter et m'asperger. Je me sens vidé. Dans la côte, je me ferai reprendre par Christophe Benay qui me surprendra, et par Manu Gault. Je fais le maximum pour m'accrocher. En vain. En haut, Xavier Thévenard me reprend aussi. Hé ben! quel final pour moi...

227828_10150185895536674_646291673_7335614_4307617_n

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Je relance sur la fin, ne voulant pas continuer à m'effondrer au classement. JE finirai 5ème, pas mal vidé.

Manu Meyssat l'emportera assez facilement.

Certes un peu déçu de la place, mais satisfait du travail de côte fait dernièrement, et du temps passé en compagnie de Manu Meyssat. Reste à mieux gérer l'alimentation en course, pour ne pas avoir des fins de course '' à l'ouest''... lol

En tout cas, un super trail, avec de beaux passages sur les hauteurs de Besançon...

Merci évidemment à Sandrine pour les ravitos très pro et à Gauthier pour les chevillières ZAMST.

Prochain RDV: Le Pilat trail, épreuve bonus du TTN...

 

Posté par rde_paepe à 12:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Trail des forts de Besançon...

    avoir ..plus faim que le Loup

    Tout pareil que moi ,cette c... de dernière cote
    ma fait extrêmement mal,aussi
    Mais 3h apres
    Tu fais le taf, Tu tournes autour ,cela va finir par payer ,j'en suis certain
    Il ne manque .....,plus grand chose, et la timbale sera pour toi
    Bises aux nanas

    Posté par cap'tain, vendredi 27 mai 2011 à 19:03 | | Répondre
Nouveau commentaire