La course au quotidien

lundi 2 janvier 2012

Changement d'adresse...

Changement d'année... Changement d'adresse...

Direction:

 

romuarcs02.canalblog.com

 

Meilleurs voeux à tous.

Posté par rde_paepe à 13:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]


mercredi 26 octobre 2011

Les Templiers...

Quel trailer n'a jamais rêvé de participer à cette épreuve?

Les Templiers? L'épreuve phare du trail en France... Une course où l'on retrouve tous les meilleurs français.

Il y a 2 ans, j'ai eu la chance d'y participer... 70km à parcourir? Une distance que je n'avais jamais faite... J'en ai encore des images plein la tête...

Deux ans plus tard, me revoilà au départ de cette course... En deux ans, je n'ai pas refait une course avec autant de km...

Un départ à 6h15 du matin... dans une nuit noire, frontales allumées, près de 2800 trailers prêts à se lancer dans une belle aventure...

Retour en arrière? hé oui, avant d'être au départ, il se passe pas mal de chose: une préparation de plusieurs semaines, l'attente des derniers jours, la reco avec le Petit...

Les Templiers ne peuvent pas s'improviser: de plus, la densité de la course augmentent considérablement... Il y a du monde qui veut la gagner celle-là... Je me rappelle encore de la victoire de Thierry en 2009. Du pur bonheur de le voir réaliser son rêve, au prix de nombreux sacrifices: des heures à étudier la carte, à repérer les sentiers, à préparer les ravitos... à enchaîner les séances... On ne devient pas Templier à l'improviste...

3 semaines plus tôt, j'ai pu avec Thierry et Sylvain (ainsi que Laurent Boquillet), reconnaître l'intégralité du nouveau parcours: avec le Petit, pas de soucis pour se repérer. Il connaît les moindres virages, les talus, les rochers... Il n'y a que les noms des chiens des chasseurs qu'il ne maîtrise pas...

Je le sens déjà très bien. Avec Sylvain, on sait qu'il sera très fort. Le vendredi, on s'amuse dans la côte du Mona plusieurs fois... On s'amuse tellement, que l'on finit dans le noir total... Cette côte fera mal le jour de la course, car elle arrive vers le 60ème km... Le samedi et le dimanche, on enchaînera avec le reste, en se permettant de monter 2 fois au champignon préhistorique...

Vendredi 21: ça y est, direction Millau... en suivant la course de Gilou par internet...

Tous les membres du team sont là, entourés par Olivier Guy. ça fait du bien de se revoir, même si on sait très bien qu'un we de course passe vite.

Le samedi , on ira courir un peu, pour dévérouiller les jambes... avant de passer un peu de temps au salon...

On s'arrêtera sur quelques courses (les gendarmes, le lozère trail, gruissan,...), chez mes partenaires (compressport, zamst, GO2, Adidas)...

L'après-midi, ce sera farniente. j'en profiterai pour aller rendre visite à Thierry qui prépare méticuleusement  son ravito. Rien n'est oublié. En plus, ça me permet d'échanger un peu avec lui, car demain, il sera pas mal occupé.

En début de soirée, on aura la chance d'assister à une présentation des futurs produits adidas: on sent le désir de la marque de proposer ce qu'il y a de mieux. ça donne vraiment envie d'essayer les nouvelles chaussures dans les mois à venir. Edouard est un vrai pro.

La nuit qui suivra sera courte: réveil qui sonne à 4h... Un p'tit tour dehors pour se rendre compte de la météo: assez doux finalement, mais un petit vent assez frais... Pas de pluie au programme.

On prépare la frontale.

6h: on se dirige doucement vers le départ: le discours de Gilles Bertrand, la musique d'Era, le décompte et c'est enfin parti...

Très vite évidemment: On arrive au pied de Carbassas à plus de 16km/h... 3'45 au km... On est une quarantaine devant.

Je me place dans les premières places, mais gère la première montée. Je n'ai qu'une minute de retard au sommet. Je relance dès le plateau et après quelques km, j'aperçois la tête de la course en file indienne. ça avance vite. Je me retrouve avec Christophe Malardé, avec qui je discute un peu. On pense que devant, ça va trop vite. Les sensations sont bonnes.

Dans le descente, je reviens sur un petit groupe, où se trouve David Laget. On rattrape aussi Yann Curien qui me semble HS.

Je pensai arriver à Peyreleau aux alentours de 2h3/2h5 et finalement, en 2h pile, j'y suis.

Premier ravito: Philippe m'annonce qu'ils ne sont pas loin, que j'ai le temps. Je repars assez vite, avec les bâtons. 2ème difficulté de la course, le champignon préhistorique. Je la connais bien cette côte. Aussitôt, on ramasse des coureurs, à la peine.

Je gère mon allure. Seul Christophe Malardé me passera dans cette montée.

Arrivé au sommet, je me retrouve seul avec David Laget Je ne chercherai pas à faire trop d'effort sur cette portion. Reprendre une allure rapide après cette côte est assez difficile. Je sais que la second ravito est proche et j'arriverai à Saint André de Vézine dans les temps. Devant, c'est Thierry et Thomas qui mènent. Ce n'est qu'après la course que je verrai que je n'étais finalement qu'à quelques minutes du groupe de chasse. 

Je ne reste pas longtemps au ravito. Depuis le début, je n'arrive pas à me réchauffer. Je garde ma veste et commence à avoir froid. J'ai même quelques maux de tête. Je me dis que ça va passer. Malheureusement, mon allure diminue et je me sens pas trop bien au fil des km. Je m'alimente un peu, mais seul le coca a l'air de me convenir.

Dans la descente de la Roque, je doublerai Christophe, en perdition. Il y aura aussi Erik sur le côté. L'après championnat du monde semble difficile.

Arrivé à Pierrefiche, ça ne va toujours pas mieux. Quoi qu'il arrive, je n'abandonnerai pas. Je connais suffisamment de personnes qui souffrent et qui continuent à avancer. Sur le plateau, Laurent Boquillet reviendra sur moi. Je lui propose de l'aider à rallier l'arrivée, malgré ses crampes. Je me sens un peu mieux. 

On arrivera au pied du Mona, en se disant que le lieu nous est familier... 

La montée se fera moins vite que 3 semaines plus tôt. Lol. N'empêche. A l'aide des bâtons, je parviens tout de même à imprimer un bon groupe. G Lenormand a du mal à me suivre jusqu'au sommet. Et pourtant, il s'est fait ravitailler au pied du Mona. No comment.

Au Cade, dernier ravito: On recharge un peu les batteries avant le final du Pouncho... Le parcours sera un peu plus court dans le bois.

Quel final? Une paroi à franchir jusqu'à l'antenne. On retrouver un autre Laurent, qui est au plus mal, avec un genou en vrac. Sa fin de course sera très dure. Il a fait une belle saison, ce qui lui permet de finir 3ème au TTN en vétéran. Bravo à lui.

On appréciera l'arrivée au sommet avant de plonger vers Millau, en passant dans la fameuse grotte du hibou. Dans la descente, on ne prendra pas de risque. Laurent est content d'en finir.

Et c'est finalement avec près de 8h13 que l'on franchira la ligne d'arrivée. Olivier nous accueillera à l'arrivée. Je suis très content d'avoir pu aider Laurent, mais forcément déçu de ma prestation. De plus, à la faveur de sa 9ème place, Manu Gault repassera 3ème au TTN, me laissant la 4ème place.

Et tout ça pour quelques points... (2311,5 points contre 2308,8 pour moi...) juste une histoire de bonus arrivant...

C'est comme ça...

LA course est-elle finie?

Hé bien non... Après avoir félicité Thierry pour sa très belle 2ème place, il était urgent de trouver un moyen d'aller à Montpellier prendre mon train. Malheureusement, je ne l'aurai pas. Un moment de galère, avant que mes amis du Touquet acceptent de me ramener sur Marne la Vallée. Merci les gars: Sans vous, je ne sais pas trop ce que j'aurais fait.

Ce qui est dommage, c'est que je n'ai pu revoir les membres du team. Ce n'est que partie remise.

Maintenant, place au repos, avant de se fixer le programme 2012... à moins que le 2011 ne soit pas encore clos. En tout cas, j'ai envie de rebondir rapidement. 

Posté par rde_paepe à 00:13 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

mardi 13 septembre 2011

Enfin...

Après près de 4 mois sans connexion internet, me revoilà de retour...

Oh la la... il va y en avoir des news à raconter, pour rattraper le retard... On va y aller crescendo car beaucoup de choses vont arriver par la suite...

Je commence par quoi? La côte d'opale dimanche dernier...? Un bon week-end dans l'ensemble. Sandrine qui se libère pour m'accompagner. ça, c'est génial. B and D qui malgré tout sont venus pour être à mes côtés. Ludo aussi était de la partie. Il faisait plaisir à voir en arrivant samedi. Thierry aussi: ça faisait un bail que l'on avait pris un départ en commun. C'est toujours un moment particulier en sa compagnie. Quel personnage... Sans oublier tous ses trailers venus affronter cette terre des 2 caps, qui réserve pas mal de surprise...

IMG_1119

Un week-end que j'attendai depuis un an... Un trail où j'avais pris beaucoup de plaisir il y a deux ans... beaucoup de souvenirs aussi... 

Enfin, c'est le passé... Bref, en ce samedi matin, départ pour le Touquet chez Alain qui nous accueille avec sa famille comme des rois. En partant de chez nous, pour la première fois, que vois-je sur la route? Un écureuil... (petit clin d'oeil au Petit)

Le we s'annonce mitigé côté météo avec pas mal de vent... Le Nord quoi...

Un p'tit footing samedi du côté du gris nez pendant que Sandrine repère le ravito. Il n'y a pas de soucis à se faire: elle maîtrise le sujet. 

J'en profite pour prendre de l'énergie dans ce climat unique... l'envie est là...

Après, c'est direction Marquise pour prendre le dossard. On y retrouve B and D. Que ça nous fait hyper plaisir, et le mot est faible, de les voir. La force qui nous fait avancer. Ludo aussi arrive avec sa famille. On se retrouve donc tous ici sur la terrasse d'un café, pour boire un chocolat chaud... Heu non, ça, c'est pour le manager...lol.

La soirée sera courte. Juste le temps de préparer les ravitos du dimanche. 

Petite nuit, car réveil à 5h30...

Un p'tit déj GO2... Je suis zen et prends même un peu trop mon temps... 6h45, on décolle rejoindre la tribu du Touquet... Une sacrée équipe , qui m'ont permis de repérer le parcours en août. Bravo à eux pour leurs perfs respectives. 

On arrive une heure avant le départ à Wissant... Il y a pas mal de monde.

Un petit échauffement tranquille, quelques grigris et direction la plage où je vois Thierry.

Quel vent ce matin... On ne va pas l'oublier lui.

Juste avant le départ et c'est génial: Bernadette arrive sur la plage avec Dan, avant que Ludo nous rejoigne... Un moment fort et ça, on ne nous le retirera pas. Un p'tit coucou à Sandrine, restée sur la digue...

 9 heures, départ un peu retardé... C'est assez simple comme tracé. On prend la plage vent de face.

ça ne part pas vite. On ne fait que suivre les premiers du 36km.

Après 4 km de plage, on remonte dans les dunes. Je prends la tête, retire mon coupe vent et mène le groupe. Je me sens plutôt pas mal et j'ai envie de bien faire.

On arrive vite au gris nez à 4. Il y a avec moi, Thierry et deux coureurs du 36km dont Arnaud Nowe.

On les laisse devant, même si par moment, je prends le rythme. Après 8 km, on se retrouve pour la première fois avec le vent de dos. ça fait tout drôle et ça permet de courir à 15km/h. Je me retourne pour voir si il y a du monde et Thierry me demande ce que je fais. "Il n'y a personne, cours..."

Le premier ravito arrive. JE connais par coeur le parcours, ce qui me permet d'être prêt. Comme d'habitude, je n'y reste pas longtemps, même si j'ai l'impression de les attendre. ça ne sert à rien de se retrouver seul si tôt.

On repart en direction d'Ambleteuse et la traversée de la Slack. ça va, c'et comme en août: peu d'eau. juste histoire de se mouiller les shoes...

Après c'est de nouveau une partie de plage, mais moins agréable... avant les fameuses dunes. En reco, j'avais mis un temps fou là dedans. Là, ça va mieux. On n'a marché qu'au début, lorsqu'il a fallu y monter. Une butte de 80m pleine pente. Après, on a plutôt assuré, sans chercher à appuyer.

Ce n'est qu'à la sortie que l'on a repris un rythme plus rapide. Rapidement, on se retrouve entre Arnaud et le second du 36km. On ne chôme pas trop. Pas mal de km en 4' et même moins par moment. Tout roule.

JE sais qu'après un bon faux plat, ça va descendre assez longtemps jusqu'à Wissant. J'ai envie par instant d'accélérer un peu mais je préfère la sagesse. La suite sera plus dure, avec les monts.

On arrive à Wissant avec Thierry à quelques secondes d'Arnaud qui gagne le 36km.

Thierry prend son temps au ravito et j'en fais donc de même. C'est reparti pour une portion de plage. Je mène le rythme et Thierry se retrouve à une trentaine de mètres. Normal, il était parti faire du Ski surf...lol...

A notre surprise, la mer est très haute. Une petite plage... Par moment, je me fais avoir par les vagues. On reprend les falaises par des escaliers et arrivés au dessus, Thierry relance aussitôt. Je lâche prise. En haut de la butte, je fais le forcing pour rentrer et reviens,au pris d'un km en 3'30''.

On arrive au blanc nez. Il en remet une. Là, je lâche prise, même si je fais tout pour limiter les écarts. En haut, j'ai 40'' de retard. Il faut dire que l'on venait de passer 120m+ en 1km... JE relance au sommet et fais la descente de Sangate... 3 km entre 3'30 et 3'45... Malgré ça, je reviens que très peu sur Thierry. J'arrive à la route avec toujours une trentaine de secondes de retard. JE sais que ça va monter pas mal. Plus un vent de fou de face. JE m'accroche mais je vois bien que les écarts augmentent.

Il ne me reste plus qu'à ralier l'arrivée à mon rythme.

Ces 17 derniers km seront tout de même durs. Pas à cause des jambes, mais avec la succession des côtes qui casse le rythme.

Le dernier ravito se fera assez vite avant de parcourir les 10 derniers km. A 2,5km de l'arrivée, Daniel sera là à m'attendre. Encore une petite bosse et ça descendra jusqu'à Wissant.

Je finis donc second derrière Thierry, comme en 2009. De bonnes sensations aujourd'hui et très bien au train. Il me reste à manger des côtes...

Sandrine et Bernadette sont à l'arrivée. Je suis super content de les voir.

côte opale

Derrière, c'est Frédéric Lejeune qui finira 3ème devant Laurent. Quel talent ces vétérans. Fréd est bien parti pour finir second du TTN et Laurent prend la 3ème place avant les Templiers. Quant à moi, me voilà 3ème au classement... Place aux mathématiques pour voir ce qui me reste à faire pour garder cette place... Ya plus qu'à...

Avant de repartir chez nous, les jambes vont plutôt bien. Je suis content d'avoir retrouvé de bonnes sensations. Un grand merci à tous mes accompagnateurs du we: Sandrine évidemment, Bernadette (Tu as vu, je me suis accroché...), Dan, Ludo, Alain, Sylvie et toute son équipe... 

Maintenant, un p'tit peu de récup et direction ... LES TEMPLIERS...

 

Posté par rde_paepe à 22:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

mardi 24 mai 2011

Trail des forts de Besançon...

Un we du côté de Besançon pour un magnifique trail...

Pour une fois, le déplacement ne nous semble pas trop long avec Sandrine. Moins de 4 heures pour se rendre à une épreuve du TTN! Le we s'annonce chaud, très chaud même, sachant qu'à l'Est de la France, ils annoncent les températures les plus chaudes.

Arrivés sur place le samedi midi, on en profite pour aller prendre notre dossard tranquillement avant d'aller repérer les ravitos... On y rencontre la bande de CJC, prêts à affronter les bosses du lendemain. Et toujours avec la bonne humeur.

J'y revois aussi et c'est ce qui fait le charme des déplacements, un ''touriste'' des Arcs avec qui j'avais couru durant un été. Il finira, et je le félicite, 7ème au scratch et second vétéran. Bravo Laurent.

J'aperçois un stand ZAMST et j'en profite pour aller échanger avec le responsable du stand, Gauthier. En effet, j'ai vu dans la semaine de la pub pour ces produits et j'aimerais en savoir plus. Après pas mal d'explications de sa part, il me propose d'essayer un modèle, le A1. Ironie du sort: il veut aussi que je l'essaie aussitôt en y mettant une paire de baskets qu'il a... Heu! ça ne va pas le faire. On dirait des A.... On en rigole finalement et me prête le produit pour aller faire un footing.

Après la prise du dossard, direction le parcours. Demain, il y aura ma course et celle de Sandrine. Je ne me fais pas de soucis. Elle est très pro là dedans. On trouve assez facilement le premier ravito mais le second s'annonce plus hard. Il va falloir qu'elle marche un peu. ça se jouera à quelques minutes près, mais bon, pas de panique.

Les autres ravitos sont trouvés assez facilement, même si pour le dernier point d'eau, elle va devoir refaire au moins 500m. Elle aura un peu de marge, mais bon. En tout cas, ça nous a fait une belle CO.

J'en profite, après avoir eu Antoine au téléphone, qui m'a donné des indications sur la fin du parcours, pour fair ela dernière bosse et voir un peu la fin...

Hé ben! sympa comme final. ça monte près de 250+ sur à peine 700/800m. ça va chauffer les cuisses.

Après 30' de footing, on rentre à l'hôtel car il commence à se faire tard. Gauthier repassera me voir et finalement, son produit m'a vraiment convaincu et il me prête une paire entière pour la course. Je le remercie et je pense qu'à l'avenir, je vais devenir fan de ce produit que je vous présenterai bientôt en détail.

Dimanche matin... Réveil à ... 5h15 quand même... Un p'tit déj tranquille, on prépare les ravitos... Sandrine est un peu stressée... lol

Direction le départ, qui ne se trouve qu'à 5' à peine... Je m'échauffe en compagnie d'Antoine et Thierry (encore un...) Lippi.

8 heures: enfin le départ...

On commence par se faire un tour du complexe sportif. Je suis bien entouré: Que des Asics Man... Je ne vais pas m'ennuyer, eux non plus...

Manu Gault prend la tête mais casse le rythme assez rapidement. Je prends la tête du groupe jusqu'à la première côte que j'effectue devant avec Manu Meyssat. On en profite pour échanger quelques mots sur Nono.

En haut de celle-ci, on se retrouve tout les deux. Je suis surpris car on n'a pas vraiment appuyé. Ils reviendront lors de la descente. Lors de la seconde bosse, ce sera la même chose et on arrive au premier ravito assez groupé. Je me sens vraiment très bien. Ravito éclair (Merci à ma p'tite Miss, très ponctuelle)... Et c'est reparti pour un tour. On se retrouve devant la 3ème difficulté et de nouveau, on se retrouve à deux, avec Manu. Derrière, ça lache vite. De toute manière, je ne compte pas rester avec tout ce monde et me sentir esseulé. Autant faire le rythme.

RTEmagicC_PXR_besancon_347_JPG

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Arrivé en haut, je reprends le rythme et on ne voit plus les poursuivants... C'est une bonne chose en fait...

Je me sens toujours très bien, mais après coup, je me rendrai compte que je ne me ravitaille pas trop... Sur l'ensemble du trail, je ne mangerai qu'un pâte de fruits... plus un gel et une 1/2 banane lorsqu'il sera un peu tard. Avec Manu, on en profite pour échanger un peu. Il me semble pas mal du tout. Facile en côte, mais je le suis quand même et sur le plat, je mène la majeure partie du temps. On arrive au ravito suivant et de nouveau, c'est assez rapide. Finalement, Sandrine a réussi à être là... Je ne doutai pas qu'elle soit absente.

On repart pour 8 km avant le prochain ravitaillement. Manu m'annonce que ça va monter pas mal. A ma surprise, je le suis toujours très bien, même sur la fin où la pente est assez sévère.

J'espère bien rester le plus longtemps possible devant, en espérant que l'on ait fait des écarts avec les poursuivants.

On nous a annoncé 1'45 au 20ème km. Avec la difficulté suivante, on sait que l'on a repris du temps et c'est avec 3'45 d'avance que l'on arrive au 27ème km. En repartant, mon bidon tombe et je suis obligé de faire demi-tour. Manu l'entend tomber et stoppe son allure. J'essaie de combler les 30 mètres d'écart avant la prochaine côte, mais avant de faire la jonction, ça remonte. Je me crispe un peu et le laisse partir. En haut de la difficulté, je l'aperçois devant et essaie de combler l'écart. Je reviendrai à quelques mètres de lui  vers le 30ème km avant qu'il ne reparte dans une côte.

Je commence à avoir chaud et au lieu de manger un peu, je m'efforce d'avancer. Jusqu'au km 37 et le dernier point d'eau, ça me semblera long. J'ai de plus en plus de mal à maintenir une bonne allure.

230795_10150185895281674_646291673_7335607_8087958_n

.

.

.

.

.

.

.

.

.

J'arrive au 37ème où m'attend Sandrine. Je prends une 1/2 banane et bois du coca. ça commence à être vraiment dur. Elle est bien entourée et je vois bien que d'autres m'observent pour voir comment je suis. Je repars pour la dernière partie que je connais. Je sais qu'il va me falloir gérer la côte. Si en haut, je suis toujours second, je sais que la fin sera roulante et que ce sera possible.

Malheureusement, j'ai beau m'alimenter et m'asperger. Je me sens vidé. Dans la côte, je me ferai reprendre par Christophe Benay qui me surprendra, et par Manu Gault. Je fais le maximum pour m'accrocher. En vain. En haut, Xavier Thévenard me reprend aussi. Hé ben! quel final pour moi...

227828_10150185895536674_646291673_7335614_4307617_n

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Je relance sur la fin, ne voulant pas continuer à m'effondrer au classement. JE finirai 5ème, pas mal vidé.

Manu Meyssat l'emportera assez facilement.

Certes un peu déçu de la place, mais satisfait du travail de côte fait dernièrement, et du temps passé en compagnie de Manu Meyssat. Reste à mieux gérer l'alimentation en course, pour ne pas avoir des fins de course '' à l'ouest''... lol

En tout cas, un super trail, avec de beaux passages sur les hauteurs de Besançon...

Merci évidemment à Sandrine pour les ravitos très pro et à Gauthier pour les chevillières ZAMST.

Prochain RDV: Le Pilat trail, épreuve bonus du TTN...

 

Posté par rde_paepe à 12:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

vendredi 13 mai 2011

Semaine dans le Pilat...

Direction le Pilat et ses 3 dents pendant les vacances de Pâques...

Pourquoi ne pas profiter des vacances pour partir en famille dans le Pilat, histoire quand même de courir dans ce décor merveilleux...

Quelques mails échangés avec Lionel, membre de l'équipe organisatrice du Pilat trail avant de trouver un superbe gîte au milieu de rien... ça, c'est le top... Ne comptez même pas utiliser votre portable... L'iphone ne sert à rien...

Merci à Lionel et à ses amis pour l'accueil durant ce séjour.

Un coup de téléphone à notre Gilou nationale. Ravi évidemment que je passe à côté de chez lui... Et qu'est-ce qu'il trouve de bien à m'annoncer? Une p'tite course, façon de dire, avec lui... Why not, en sachant que j'avais une sortie de 30km ce week-end là...

Arrivé sur les lieu dès le samedi, j'en profite pour aller faire une petite heure, en parcourant même quelques mètres du parcours du Pilat trail.

Le temps est magnifique et le restera toute la semaine.

Dimanche matin, direction Tarentaise pour retrouver le Gilou, l'enfant du pays... De ce côté-là, pas de soucis, vu sa popularité. Quelle star ce gars!

Programme du jour: un 30km avec 950m+.

Après 15' d'échauffement tout cool, on s'approche du départ où l'ambiance est détendue.

Dès le départ, le rythme est assez élevé, vu le profil du parcours. ça descend pendant près de 5km. On tourne à près de 3'30 au km. Rapidement, on se retrouve à 5 devant. Je ne connais personne, hormis Gilou.

Puis on arrive à la première côte où je prends la tête pour imprimer le rythme. A mi-pente, Gilou me relaie et on n'est plus que 3 au sommet. Avec nous, il y a un homonyme de Gilou, Guichard... Un bon coureur qui a déjà embêté le Petit au trail de ''courir pour des pommes''.

Dès la descente suivante, je relance. On reste à 3 jusqu'à la prochaine bosse. Gilou prend la tête et imprime un rythme plutôt costaud. On n'est plus que 2 en haut... Mais quel rythme! Pour ne pas se faire reprendre, je relance au sommet et on creuse l'écart avec l'arrière. On a fait un peu plus de 14 dans la première heure.

Jusqu'à la fin, on continuera à tenir un bon rythme. L'avant dernière côte, qui durera plus de 20', nous permettra de bien bosser. Je resterai devant et je me surprendrai dans ces cailloux un peu fuyant.

Dans les 30 dernières minutes, on savait que l'on allait finir devant. Je me sentais vraiment très bien en plus.

On finira main dans la main en 2h9', avec plus de 4' d'avance sur le 3ème.

Très content de ma course et de mes sensations, on repartait pour 40' de footing très cool.

Après un p'tit repas bien sympathique, une remise des prix, on a eu le droit à une visite d'une maison passive d'un copain de Gilou...

Un projet qu'il a mené à lui seul... Bravo à lui. Et qu'est-c qu'il a installé chez lui? Un spa... Et qu'est-ce que l'on a fait??? Non, pas possible...

Posté par rde_paepe à 18:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


vendredi 22 avril 2011

La Supernova riot, élue meilleure chaussure trail...

tampon_riot_web_orange

 

 

 

 

 

 

U44117_B_beauty_B2C

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé produit :

 

Cette chaussure de trail offre une super adhérence et une excellente stabilité sur tous types de surface grâce à l’élément de talon révolutionnaire en 3D ForMotion™ spécialement conçu pour le trail associé au caoutchouc Continental™.

 

*      Technologies :

 

ForMotion™ : technologie d’amorti qui accompagne le mouvement naturel de la foulée pour procurer davantage de confort.

 

adiPRENEÒ : pour un meilleur amorti et une protection du talon contre les impacts.

 

adiPRENEÒ+ : pour une propulsion efficace de l’avant du pied

 

TORSION SYSTEM® : un système léger et durable pour accroître la stabilité du pied, tout en respectant sa souplesse naturelle

 

Pro-moderator™ : un système léger et durable qui contrôle la pronation

 

geoFit™ : un chaussant qui épouse la forme du pied, en respectant les zones anatomiques clés, en particulier le tendon et le coup de pied, pour un confort inégalé.

 

TRAXION® : pour une accroche optimale dans toutes les directions

 

 

*      Bénéfice produit :

 

La nouvelle semelle de contact Continentalaméliore de 30% l’adhérence sur sol sec comme humide. Les technologies ForMotionTM et TRAXION® favorisent l’adaptation de la foulée à tous types de terrains pour une pratique de la course à pied hors des sentiers battus.

*      Poids : 355 g  (en 42 2/3)

 

*      Prix public conseillé : 120 €

 

www.adidas.com/running

 

 

Posté par rde_paepe à 17:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 4 avril 2011

Eco trail de Paris...

Quelle aventure!!! A renouveler si je veux voir la fin...

En compétition, on ne fait pas toujours ce que 'on veut, même quand on se sent très bien. Des scénarios imprévus peuvent survenir et miner tous les espoirs rêvés. Il faut accepter ce qui arrive, se dire que c'est comme ça et que si c'était à refaire, on essayerait peut-être autre chose. A voir...

Avec du recul, je me dis que j'y retournerai, car j'ai appris pas mal de choses ce week-end là...

Des regrets, évidemment, un peu de déception, mais on ne peut s'arrêter sur ça... Rebondir et repartir vers l'avant.

Déçu avant tout pour Gilles, Sandrine, Bernadette et Dan qui m'ont suivi en live durant cette journée et qui ont fait le maximum pour m'apporter leur aide, et quelle aide. Chapeau à eux. De vrais pro...

Et la course?

En ce samedi 26 mars, il fait beau, même très beau au départ... J'arrive vers 11h45 sur le site. Dernier échange au téléphone avec Nono avant de me rendre vers la ligne. Il y a du monde et du beau monde. J'entends même au micro que Fabien Antolinos est présent. Il remportera cette course avec panache.

Un échauffement hyper court... genre 200m juste pour régler le porte gourde...

12h30 et c'est le départ: L'objectif du début, ne pas partir trop vite... Stratégique ou erreur, on ne le saura jamais.

N'empêche! ça part très vite. Certes, le parcours est un vrai billard. Devant, ça envoie à 3'50'' au km... Il va y avoir des morts... Moi, je me freine tant bien que mal. Je navigue aux alentours de la 20ème place, aux côtés d'Antoine (Allongue), Bobchou et Franck Bussière...

Après 15km, je me retrouve seul vers la 15ème place.

Buc approche et c'est en 12ème position que j'arrive pour changer de sac. tout va pour le mieux. Devant, ils ne sont qu'à 4'.

Ce ravito, il ne fallait pas le louper, car on part pour au moins 34km et avec cette chaleur, on va avoir soif.

Par la suite, je remonte petit à petit des gars jusqu'à un coureur en rouge. Un peu devant, j'aperçois Denis Morel.

Dans une descente, il se retourne et me dit qu'il n'y a plus de rubalises. Je lui dis que l'on est le long d'un mur et que c'est peut-être normal... 700m plus loin, effectivement, il n'y a rien. Qu'est-ce que j'ai fait? Hé ben, j'ai juste suivi bêtement, sans surveiller au tracé. Je repars dans la côte et accélère. Après quelques minutes, je me retrouve en face de Christophe (bobchou)!

Il me dit que ce n'est pas grave et que c'est encore long... Oui, mais quand même. Je panique un peu... C'est la première fois que je m'égare autant.

Je repars sur le single que je reconnais. Je ours trop vite à mon avis à ce moment-là...

3 km plus loin, j'arrive à un carrefour en pleine forêt, et là, sympa, des coureurs qui arrivent de partout. On se retrouve à une douzaine. Malheureusement, je ne reconnais pas les premiers... Un belge, Franck Bussière, Antoine et quelques autres... Nouvelle galère... Débalisage volontaire... Où aller? J'aperçois des promeneurs et une moto au loin. J'y vais immédiatement. Il m'indique qu'ils ont réorienté les premiers par là... Depuis combien de temps? Ils m'annoncent environ 10'... Mais qu'est-ce que j'ai à demander ça?

Je retrouve enfin après 500m de la rubalise. Je préviens Antoine et continue ma route. Je sens que je suis un peu sur les nerfs. C'est comme ça.

Je me tromperai encore une dernière fois, en me retrouvant derrière des vtt. Heureusement, pas longtemps...

Maintenant, j'aimerais bien savoir où j'en suis...

34ème km réel (un peu plus pour moi, lol, 36,3 exactement...)

Je vois Sandrine au loin. ça fait du bien. Bernadette est avec elle. Dan est un peu devant. Il m'annoncera qui est devant.

3' tout rond seulement de la tête!!! Hé ben... Je dois aller trop vite... L'erreur.

198952_10150448062035191_358590710190_17938438_2335780_n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

500m plus loin, je reviens sur Erik Clavery et Denis Morel... Ils me laissent passer. Ils ne m'ont pas l'air d'être top!!!

Au lieu de temporiser, je repars de plus belle et creuse l'écart... Quelques km après, j'aperçois Manu Gault et le Malgache en haut d'une côte. Ils marchent. Là, je temporise davantage. J'en profite pour bien me ravitailler. A l'observatoire de Meudon, je suis donc 4ème. Inespéré il y a quelques km. Contrôle du matos: Ils me demandent le brassard, la frontale, la couverture et la pièce d'identité... Hé ben... heureusement, tout est mis en évidence. Je repars à la poursuite de Manu Gault que je vois à 300m environ.

Il fait toujours aussi chaud et j'aimerais bien voir Chaville pour boire de l'eau. Cette partie de la course est changée par rapport à la reco. Ce sera longde ralier le ravito. Depuis quelques km, je me sens moyen.

J'arrive à Chaville avec Denis Morel qui est revenu. Je me senspas top du tout. Mes cuisses sont dures. J'avale une banane et du coca, change de maillot. Je n'ai pas envie de repartir vite, même si après , ils me diront que j'étais parmis les plus rapides. Ils m'annoncent que les autres ne vont pas forcément bien. Et moi, me dis-je dans ma tête?

Je repars, mais que c'est dur. Les km qui suivraont seront galères. Plein de choses me passent par la tête... Ma fougue des km à revenir de l'arrière,...

Je bois beaucoup pour essayer de me reprendre. En vain...

Erik revient sur moi, et je ne peux le suivre... Je baisse les bras petit à petit...

Je commence à porter ma croix, comme dirait un trailer à la rue...

La suite sera longue, très longue jusqu'à Saint Cloud où j'arrêterai...

Ben voilà... Une fin peu glorieuse...

Retour à la case départ... Des cuisses en béton... Les jours qui vont suivre vont être durs...

Bravo à tous les finishers... Eux auront été plus courageux que moi...

Bien sympa la présence sur le parcours de Fabrice (Compressport) pour nous encourager, et le passage de Bran avant son périple du Ventoux...

 

Posté par rde_paepe à 22:06 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

mercredi 2 mars 2011

Bon anniversaire Gilou...

ça y est, il arrive dans la cour des grands...

Le Gilou? Vous ne connaissez peut-être pas cette espèce rare, gentille, aimée de tous, prêt à vous aider en course lorsque vous êtes dans la galère, qui s'arrête toutes les 2 secondes à l'échauffement pour discuter, qui ne met jamais un mot plus haut que l'autre, qui aime les bonnes choses de la vie (un bon p'tit fromage de pays par exemple), et qui, ne l'oublions pas, est un formidable compétiteur.

Gagner l'Aubrac et les Templiers, ce n'est pas donné à tout le monde.

Bon anniversaire mon Gilou. 1/2 siècle (comme dit Philippe P.), mais toujours la même envie de junior. Reste comme tu es et à très bientôt...

Et pour fêter ça, il a remporté le we dernier un trail du côté de chez lui: le Couramiaud...

30542_small

 

 

 

 

 

 

 

3161

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et la prochaine photo, il sera tout beau, en vert...

 

Posté par rde_paepe à 08:29 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

jeudi 24 février 2011

Trail du château de Pierrefonds...

Seconde participation au trail de Pierrefonds et victoire au final...

Une semaine chargée côté entraînement et une sortie de 35km prévue le dimanche... Alors pourquoi pas la faire sur un trail... Se mettre en condition de course, gérer les ravitos; bref, une bonne répét. avant l'éco trail.

En plus, je courrai pour une nouvelle association, ayant pour nom ''les amis du palais'', présidé par mon p'tit Dan.

Les recommandations de Gilles étaient claires: courir 35 km, sans se mettre minable, ne pas se blesser donc aucun risque à prendre, le résultat n'étant que secondaire et encore...

Pierrefonds, un beau petit village, dominé par un château royal: Waouh! A voir vraiment.650 trailers au départ ce dimanche matin.A faire envier pas mal d'organisations.

PI17731_hr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le départ sera légèrement retardé d'une dizaine de minutes. Le temps est assez gris, brumeux donc humide. Le parcours sera un vrai champs de cross pendant 17km, puis ce sera une succession de côtes et descentes pendant 17km.

Un bon entraînement en quelque sorte.

Le départ est assez rapide, en descente. Je me retrouve avec Mitch Verhaegue vers le 10/15ème place et on en profite pour parler un peu. Devant 3,4 coureurs ont lancé la course. Pas grave!

Après la première côte qui met en jambes, je me replace dans les 5,6 premiers mais ne recherche pas à relancer davantage.

Dès l'entrée dans le bois, c'est gras, gras et gras. J'adore ça. Rien de tel pour travailler la ppg et la tonicité! lol

P2200051

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P2200049

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quel plaisir! sauf pour les shoes! Aujourd'hui, j'ai préféré jouer la stabilité en mettant les riot. Merci Dan: le bon choix dans la boue.

Arrivé au 17ème km, je me retrouve 3ème à un peu moins de 2' de la tête. Je trouve que ce n'est pas beaucoup, vu l'allure que je m'impose.

Changement de ceinture express, juste le temps de manger un p'tite banane et c'est reparti.

Rapidement, après quelques côtes, je reprends le second. Il m'a l'air bien entamé. Il essayera de suivre, mais je sens bien qu'il est à la limite de la rupture.

Je continue mon chemin, sans toutefois essayer de revenir sur le premier. Je le vois en point de mire à moins d'une minute.

Au fil des km, je me sens toujours aussi bien et les côtes passent très bien.

A la sorte du bois, à quelques km de l'arrivée, sur une longue ligne droite, je ne vois pas le premier! C'est bizarre. ça m'étonne qu'il m'ait pris autant de terrain, sachant que je ne baissais pas d'allure.

J'apprendrai à 3km de l'arrivée qu'il s'est trompé. Bizarre! Le parcours me semblait bien balisé. Un manque de vigilence qui peut arriver.

Je finis à mon aise par la montée du château et termine en 2h30'. Heureusement, Bernadette est là avec ma veste car le temps est humide et frais.

Une belle sortie de faite et bien moins monotone que seul.

romu_compressport_1_

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Direction la douche et un bon p'tit repas auprès de la bande des Kikous...

Enfin, je les vois en vrai, sans leur pseudo que je ne connais pas: Des mecs biens, forts sympathiques.

Très content de vous avoir rencontré Olivier, Le Loup, Jorge, le bagnard (magnifique), Astro et tous les autres. Bravo à tous,bonne récup et n'oubliez pas de laver vos shoes. Moi, c'est déjà fait.

Et je finis par féliciter Lionel pour sa vidéo du trail. Chapeau. Vous pouvez la voir sur youtube.

 

Posté par rde_paepe à 23:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]